mmexport1505955456892
mmexport1524486957522
mmexport1512042864255
mmexport1524486966260
mmexport1524487714198
mmexport1524486063786
mmexport1524486049722
mmexport1524487917996_edited
2013_shaolin_journey_buddhas_damo_1a
mmexport1524486980306
mmexport1524486532269

Philosophie, 

Vers l'accomplissement de soi

«Celui qui connaît les autres est sage;

Celui qui se connaît soi-même est vraiment éclairé;

Celui qui peut vaincre les autres est fort;

Celui qui peut vaincre lui-même est vraiment puissant.»

L’art du combat à main nue de Shaolin, à l’époque où les moines en avaient intégré la pratique dans leurs exercices destinés à apporter l’illumination spirituelle, reste vivant pour celui qui en a bien compris le sens. 

Si l’art est bien compris, quelle que soit la forme sous laquelle il est étudié, les pratiquants restent à même de déboucher un jour sur une découverte toute personnelle qui donnera un nouveau sens à leur existence; car à son stade ultime, la maîtrise du Kung Fu doit libérer l’homme des complexités du monde extérieur et du monde intérieur. C’est ce que les Taoïstes désignent sous le «miracle du Tao».

Voici comment comprendre «l’accomplissement de soi»: l’homme accompli, qui s’est vaincu lui-même, c’est à dire qui a réussi à briser tous les blocages physiques qui le limitaient, voit soudain clair car il voit au-delà des apparences; la découverte n’est pas spectaculaire en soi, mais de ce jour, cet homme sera capable de faire toutes choses sans jamais être prisonnier d’elles.

 

Un minimum de compréhension dans ce domaine est indispensable si l’on veut saisir, la véritable âme du Kung Fu, sans quoi on n’en restera jamais qu’aux apparences.

Le Kung fu peut être cette Voie de l’accomplissement de soi, même si cela doit prendre une vie entière, il faut essayer.

武德 Wu De 

« vertus martiales » ou la « moralité martiale »

 .

Le  De veut littéralement dire :

  1. vertu / moralité

  2. volonté / cœur

  3. bonté / bienveillance

Dans le contexte des arts martiaux, il ne s’agit pas ici d’être une personne irréprochable ou parfaite mais plutôt faire preuve de respect, de retenue et de bienveillance.

 

Le Wu De 武德 est divisé en trois parties :

  1. Kou De 口德: « la morale dans les paroles », sous-entendu ne pas être médisant.

  2. Shou De 手德: « la morale des mains », sous-entendu de ses gestes et par extension de la violence. Ne pas utiliser ou tout faire pour ne pas utiliser ses mains (la violence) pour résoudre un problème.

  3. Xin De 心德: « la morale du cœur », sous-entendu ne pas avoir de « mauvaises pensées ». Certainement la chose la plus difficile vers laquelle tendre. Qui n’a jamais pensé du mal d’un autre ? Cette « règle » est finalement un moyen de s’auto-protéger car lorsque nous pensons du mal de quelqu’un c’est finalement notre mal être ou notre non-capacité à accepter qui nous provoque ces « mauvaises pensées »

  • Facebook